Dis, maman, c’est un homme ou un animal ? . H. de Clercq

8,90

Le fait de penser « en détail », c’est à dire d’avoir une pensée hypersélective, est une caractéristique de l’autisme qui doit être prise en compte dans toutes les stratégies d’éducation.

Effacer

Description

Alors que Thomas était âgé de quelques jours, il ne voulait manger que si je portais un certain parfum. Si je changeais de parfum, il refusait la nourriture. C’était une question de vie ou de mort. Et il préférait mourir de faim. Six semaines plus tard, il commença à voir et il sélectionna d’autres détails. Je devais toujours porter le même pull bleu. Mes cheveux devaient être noués en queue de cheval avec un noeud rouge et je devais avoir la même paire de boucles d’oreille. Tous ces détails rassemblés représentaient pour lui« maman» et aucun élément ne pouvait manquer.

Très vite je m’aperçus que Thomas utilisait l’informations de manière spéciale. Il pensait différemment. Je me suis toujours expliqué son autisme au travers de sa façon particulière de penser.

Plus tard, j’ai trouvé de nombreuses confirmations à travers les écrits de d’autistes de haut niveau décrivant leur vécu. Le fait de penser « en détail », c’est à dire d’avoir une pensée hypersélective, reste, dans la littérature sur l’autisme, un sujet peu éclairé, qui mériterait d’être approfondi.

Informations complémentaires

Format

EPub, Mobi (Kindle Amazon)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dis, maman, c’est un homme ou un animal ? . H. de Clercq”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *